Carrelage #horsserie

 

Mes pensées carrelées. Je demeurai longtemps errant. Entre les carrés. Me cognant aux coins, n’essayant pas même de prendre de tangente. Je tournai en rond. De sommet en sommet. Je demeurai longtemps errant dans Césarée. De l’eau, purifier, nettoyer chaque tache, chaque mouche, chaque motif, chacun des détails. Je voulais laver à grande eau, pieds nus, mollets nus, et rafraîchir la matière, en lisser les grains. Faire le tour des rectangles, des losanges presque carrés, en parcourir les arêtes encore et encore, traîner des pieds, et y creuser des sillons. L’eau s’infiltre, coule, emporte les poussières et les grains de sable déposés-là, par le vent. Et le sol encore humide, arrêter de valser et s’allonger-là, front, lèvres, seins, cuisses, peaux, membres contre la fraîcheur du sol. 


Et le carrelage devient rocher. 


Deux heures après midi, le rocher est brûlant, granuleux et sec. C’est un corps contre le mien. Mon dos est brûlé, envahi, encerclé par la chaleur du soleil, par ses ondes, irradié, par son blanc presque jaune, à peine rafraîchi par les gouttes de la mer qui éclatent contre la pierre. La mer, elle-même semble avoir peur de l’astre, elle-même semble se faire petite, elle murmure à peine.
Tapie, à peine plaintive.
J’entends mon cœur battre contre la pierre, je le sens vibrer dans mes tempes, battre le long de mon corps, il résonne dans le rocher. La chaleur me tient dans sa gueule, -captive-, elle me tient entre ses dents. Je n’ai plus aucune énergie. Mon cœur ralentit. Il palpite faiblement. La mort réchauffe-t-elle ? La mort brûle-t-elle ? L’idée de la mort s’infiltre, elle devient pesante, elle fait battre mon cœur plus fort, il s’emballe, mes mains asséchées se font moites ; angoisse ; j’ouvre les yeux, brûlure du regard,
je pourrais tuer un homme, je pourrais tuer l’arabe, je pourrais tuer l’homme.

Le corps lourd rejoint la mer.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s